Christian de Séjournet de Rameignies (1889-1945)

Christian de Séjournet de Rameignies, éc., ° Gand 14 mars 1889, y † 9 septembre 1945. Avec son père et sa soeur Jacqueline, il participe à Gand du 11 au 14 septembre 1913 au Congrès international pour l'extension et la culture de la langue française.

Le 1 août 1914, il s'engage comme volontaire de guerre (matricule 157/2173) au Corps de transport de la 1 D.A. (1ère Direction Artillerie).

Dans son édition des 5 et 6 septembre 1915 (n° 297-298) « Le XXe Siècle », journal d’union et d’action catholique gantois paraissant au Havre, écrit : « Nos sportmen au front. Une société sportive qui mérite bien de la patrie. Le XXe Siècle a déjà eu l’occasion de rendre hommage au patriotisme des sportsmen belges appartenant à l’association La Gantoise, en publiant naguère la liste de ceux qui ont scellé de leur sang, sur le champ de bataille, leur dévouement à la Patrie. Ce que nous publions ci-dessous c’est aussi un tableau d’honneur; c’est la liste des membres de La Gantoise qui ont pris du service dans l’armée : dans la sphère d’activité pour laquelle ses capacités le désignaient, chacun de ces braves sportsmen se dévoue de son mieux, et prouve par sa veillance que la grande société sportive de Gand contribue largement à la défense du pays. Cette liste contient 181 noms », dont celui de « Christian de Séjournet de Rameignies, volontaire, chauffeur, C. a. M. I., Corps des transports I D.A.; »

Le 14 juin 1917 il est affecté au 1er Régiment d'Artillerie, et le 19 juillet 1918 il se trouve au 7ème Régiment d'Artillerie. Il suit une formation au Centre d'Instruction de la Division Artillerie du 4 au 31 mars 1918, puis retourne au 7A. Il est nommé Sous-lieutenant auxiliaire d'Artillerie le 7 avril 1918 et est blessé par éclats d'obus toxiques et gazé le 14 octobre 1918 à 6 heures à Vuilepan (Staden). Après sept jours d'hospitalisation, il rejoint son unité le 21 octobre 1918.

Christian est cité le 7 mars 1919 à l'Ordre du Jour de l'Armée : « de Sejournet de Ramignies, Christian, m.d.l. v. de g., 7A, 6e bie. Volontaire de guerre de la première heure, animé du plus bel esprit patriotique et du sentiment du devoir le plus élevé, consciencieux et dévoué. Blessé aux pièces d'un éclat d'obus à la main le 14-10-1918 dès le début de l'engagement offensif". Croix de Guerre avec Palmes (OJA 17 novembre 1918), 8 chevrons de front, 1 chevron de blessure (OJA 7 mars 1919), Croix de l'Yser (AR 8677 du 19 janvier 1921), Médaille du Volontaire Combattant 14-18 (AR 40 du 15 mars 1934), Carte du feu 7008 du 11 novembre 1935, Croix du feu, Chevalier de l'Orre de Léopold II avec Glaives (21 juillet 1942), Décoration militaire de 2ème classe (cf Forces Armées, Centre de Documentation Historique).

Il fut président d’honneur de la Gilde du Saint-Sacrement de Wetteren ten Eede et président d’honneur des Anciens combattants 1914-1918 de cette même commune, 

x Gand 20 juin 1922 Isabelle de Breyne, ° Gand 28 mai 1898, † Louvain 13 décembre 1940, fille d'Auguste, éc., qui obtint le 19 novembre 1938 concession de noblesse, et de Jeanne dite Jenny Diercxsens.

 

Christian de Séjournet de Rameignies XV.jpg

Christian de Séjournet de Rameignies
[DET2004] 


 

Isabelle de Breyne (XV) x Christian dSdR.jpg

Isabelle de Breyne
Ghesquier pinxit 
[DET2004]

 

Christian de Séjournet de Rameignies Guldenboek der Vuurkaart 1940.jpg

Christian de Séjournet de Rameignies
Photo éditée dans le Guldenboek der Vuurkaart 1940, p. 65

Uitgeversfirma J. Rozez, N.V., Brussel

photo originale coll. Eric de Séjournet

 

1945 Christian dSdR faire-part de décès.jpg

9 septembre 1945 | Faire-part de décès de Christian de Séjournet de Rameignies

Livre de raison des Séjournet | tome 2 | FONDS DOCUMENTAIRE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017

Les commentaires sont fermés.