Suzanne de Séjournet de Rameignies (1900-1981)

XV | 1.1.4.6.14.6.4.6.9.3.1.1.5.6.2 | Suzanne de Séjournet de Rameignies, ° Gand 12 octobre 1900, † Bruxelles 14 janvier 1981, inh. 19 janvier 1981 à Ingelmunster, enfant de Marie, x Gand 29 mai 1929 Charles Descantons de Montblanc (comte)(1), baron d'Ingelmunster, ° Meerbeek 20 décembre 1890, † Rueil-Malmaison (Seine et Oise) 15 janvier 1930, Croix civil de 1re classe 1914-1918, fils du comte Ernest, baron d'Ingelmunster, et de Marguerite (des vicomtes) de Beughem de Houtem.

1903 ca Antoinette et Suzanne dSdR filles de Raoul dSdR (château de Mariakerke) coll. Mme Philippe-Edgar Detry 2.jpg 

vers 1903 | de gauche à droite : Antoinette (1899-1916) et
Suzanne de Séjournet de Rameignies (1900-1981) 

coll. Mme Philippe-Edgar Detry

vers 1907 Antoinette dSdR (1899-1916) (à gauche), Suzanne dSdR (1900-1981) (à Droite), Antoinette (1899-1916) et Jacques (1903-1962) de Séjournet de Rameignies (au centre) Le Bon fecit, Ostende Coll. Mme Philippe-Edgar Detry.jpg

vers 1907 | de gauche à droite : Antoinette, Jacques et
Suzanne de Séjournet de Rameignies

Le Bon fecit, Ostende
coll. Mme Philippe-Edgar Detry

 

 

Suzanne de Séjournet de Rameignies (XV) x Charles de Montblanc (comte).jpg 

Suzanne de Séjournet de Rameignies
[DET2004] 

Suzanne (1900-1981) et Françoise (1908-2000) de Séjournet de Rameignies coll. Mme Philippe-Edgar Detry.jpg 

Suzanne et Françoise de Séjournet de Rameignies
Boute fecit, Gand
Coll. Mme Philippe-Edgar Detry

 

19000000 Suzanne dSdR (12 oct. 1900-14 janv. 1981) et son frère Baudouin (29 oct. 1918-20 avr. 1990) coll. Mme Philippe-Edgar Detry.jpg

fin 1918/1919 | Suzanne de Séjournet de Rameignies et son frère Baudouin
Boute fecit, Gand
Coll. Mme Philippe-Edgar Detry

IMG.jpg 

14 janvier 1981 | Suzanne de Séjournet de Rameignies
Faire-part de décès, Bruxelles
Coll. Eric de Séjournet

 

__________
(1) Descantons de Montblanc | Charles-Albéric-Clément Descantons de Montblanc, était le fils de Jean-Baptiste, écuyer, et de Marie-Agathe de Fromont. Il appartenait à la noblesse française, et le Roi Louis Philippe, lui concéda le titre de comte, le 30 juin 1841. Il avait été institué par testament du 26 mai 1825, héritier universel de Charles-Joseph-Louis-Marie-Ghislain, dernier baron de Plotho et d'Ingelmunster. Le frère puîné, dernier représentant de la famille aux Pays-Bas, Ferdinand-Maximilien-Auguste-Ghislain, baron de Plotho, avait consenti à ce qu'il prit les armes et les titres du donateur, et par son testament du 18 août 1827, il l'institua également son héritier. C'est dans ces conditions, qu'il obtint en Belgique, le 20 juillet 1841, concession du titre de baron d'Ingelmunster, transmissible par ordre de primogéniture masculine, et le titre de baron pour les autres descendants mâles. Il était officier de l'Ordre de Léopold, et commandeur de l'Ordre de Saint-Grégoire le Grand. Né à Paris, et baptisé le 11 mai 1785, il y épousa le 30 juillet 1832, Virginie-Louise de Rocques de Montgaillard. Le 1er mai 1921, son fils Ernest-Louis-Ghislain Descantons de Montblanc, baron d'Ingelmunster, obtint reconnaissance du titre de comte, transmissible par ordre de primogéniture masculine. Il est le père du comte Charles-Marie, époux de Suzanne de Séjournet de Rameignies. Quant aux barons de Plotho, c'est une famille originaire de Saxe, remontant à Gebhard de Plotho, qui se distingua, dans les guerres contre les Turcs au XVe siècle. Armoiries : Écartelé : aux 1 et 4 d'argent à la fleur de lis de gueules, liée d'or; aux 2 et 3 de gueules à un buste de Maure de carnation, sans bras, couronné d'une couronne d'or à trois fleurs de lis, vêtu d'une tunique de sinople, ceinturée, boutonnée et agrafée d'or sur la poitrine, rayée du même sous la ceinture, qui est de Plotho; sur le tout, d'azur à la tête de cerf au naturel mouchetée d'argent, qui est d'Ingelmamster. L'écu, sommé d'une couronne à cinq fleurons, surmontée d'un heaume d'argent couronné grillé, colleté et liseré d'or, doublé et attaché de gueules, aux lambrequins d'argent et de gueules, supporté par deux lions contournés et couronnés d'or, armés et lampassés de gueules, tenant chacun une bannière aux armes du surtout. Cimier : la fleur de lis de l'écu entre deux bustes de Maure comme celui de l'écu.

Livre de raison des Séjournet | tome 2 | FONDS DOCUMENTAIRE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017

Les commentaires sont fermés.